Amour - Liberté - Créativité
  • Code déontologique de l’art-thérapeute d’éveil
  • Amour, Liberté et Créativité

  • Les grandes lignes
  • du code déontologique de l'art-thérapeute d’éveil, sont certainement en résonance avec celles du thérapeute universel qui puise l’inspiration de son approche dans la beauté profonde de notre nature humaine. Se voir et voir l’autre en beauté et préciosité, est source d’éveil et donc de guérison. Cela élargit le champ de diffusion de l’énergie de vie qui se met à circuler à travers le miroir de l’âme que reflète, en l’occurrence, la peinture, le chant, la danse, la musique, le théâtre et toute expression créatrice de vie.
  • En état de co-création avec la vie,
  • nous réveillons inévitablement des états d’être perceptifs, porteurs d’une volonté de conscience et d’un mieux-être. Nous sommes alors unis à une vérité créatrice qui nous dépasse, renvoyant à une scène de vie où l’enfant intérieur, baptisons-le l’artiste, entre en représentation symbolique.
    ·
  • Ainsi, permettons-nous
  • une meilleure respiration de la vie à travers nos accompagnements par le biais de l’expression créatrice dont l’art en est la vitrine.  
    ·
  • Certes, l’art-thérapeute respecte
  • dignement ses propres limites et celles d'autrui, en état constant de présence respectueuse au territoire intime qui se partage en secret. Il s’intègre dans un état de vigilance et d’authentique présence, toujours recherchés à la lumière de l’harmonie et de notre transcendance dans ce qui nous élève vers la célébration de la vie.

  • La conscience profonde
  • Nous considérons ici que nous sommes nés pour jouir de notre créativité dans l’amour et la liberté. Nous avons certainement à transcender l’épreuve de souffrance que nous nous infligeons, la hissant au rang d’expérience évolutive vers davantage de proximité d’être à l’amour, la liberté et la créativité.
  • L’art-thérapeute respecte
  • dignement ses propres limites et celles d'autrui, en état constant de protecteur-trice d’un territoire intime, partagé secrètement. Cela s’assimile à un état de vigilance et d’authentique présence, toujours recherchés à la lumière de l’harmonie et de la transcendance.
  • Il est évident, par exemple,
  • qu’un secret se protège, gardé en lieu sûr. Ceci est un credo acquis. Tout comme la qualité de présence s’intensifie dans la reconnaissance avouée de ses limites et paradoxes. Ils viennent précisément s’ajuster en un lieu commun, ici et maintenant, je nomme, la relation. Cela se retrouve dans toute relation authentique. Nous sommes certainement en miroir, comme il est dit dans le milieu des guérisseurs. Dans notre miroir se mire nos trois forces fondamentales de vie. Les nôtres, êtres humains, héritiers auto-proclamés de la Création.
  • Et qui nous dira
  • ce qu’est la vision de beauté si ce n’est notre cœur, dont les nuances accueillies s’inspirent des couleurs de nos propres expériences, diluées à celles de la collectivité ? Couleurs qui chantent et dansent la vie dans une réalité vue, objectivement et énergétiquement, en chaos.
  • Le chaos s’exprime et se canalise
  • dans l’acte créatif. Il y trouve un ordre. Un cadre. Une sécurité, quelle que soit la polarité des émotions.
  • Ainsi, l’acte créatif libéré
  • dans l’amour crée la beauté, dont la seule vision guérit. La vision de beauté guérit.
  • Lorsque nous sommes libres en amour,
  • la créativité s’épanouit en beauté. La notion de "libre" implique naturellement le respect des nuances d’autrui, l’évidence est là. La société nous le rappelle par la présence justifiée des lois temporels. Rappelons que La liberté est seule garante de l’activation du flux d’amour.
  • L’humain accueille tout rappel
  • qui le ramène vers son centre. En pleine présence à la vie telle qu’elle est. Conscience de la trans-mission qui est nôtre. Nous accompagnons, c’est une grande responsabilité. Nous transmettons l’énergie de vie dans l’amour et le respect de la liberté créatrice, Prudent sur les interférences et projections.
  • C’est essentiel d’être en pleine conscience.
  • En pleine présence. Ce sont les conditions sine qua none à l’épanouissement de l’être humain qui accueille ses données et œuvre en conscience à sa réalisation, et partant, à elle de l’humanité.
  • L’accompagnement porte
  • le mouvement d’une force intrinsèque de veillance et d’enseignement.
  • L’art-thérapeute d’éveil est
  • confident et conseiller. Il possède des outils de travail. Le travail est à la fois psychologique et spirituel. Entendu par spirituel l’énergie essentiel de vie qui nous anime en mystère.
  • L’art-thérapeute d’éveil partage
  • naturellement son expérience de vie pour autoriser implicitement l’autre à en faire autant.
  • Nous savons que nos racines
  • puisent leur force dans un terreau commun, la vie. C’est dans son mystère que nous semons des graines de liberté et de créativité pour mettre en circulation l’énergie de beauté de l’amour.
  • Les graines sont dénuées
  • autant que faire se peut de toute pollution émotionnelle tendant au prosélytisme égotique, dangereux pour notre santé psychique et physique. Cela empêche l’essence de vie de nous maintenir en pétillance.
  • Ainsi, est-ce à la lumière de
  • l’authentique responsabilité d’être humain, que l’art-thérapeute d’éveil évolue...