• Initiation au langage et au mélange des couleurs
  • La couleur recèle un langage symbolique qui lui est propre. Selon son intensité chromatique et son mélange, la couleur va véhiculer une longueur d’onde susceptible d'influer sensiblement notre corps énergétique, et partant, nos émotions.

    JEU DES COULEURS
    Cliquez sur une couleur pour en découvrir le message inspiré...
    (un seul tirage par jour svp)


    Des mots sur la couleur
    au fur et à mesure que nous réalisons notre tableau, une même couleur peut être amenée à changer de nuance et suivre les variations de nos états émotionnels. Les couleurs n'apparaissent pas du tout avec la même intensité lumineuse au printemps, en été, en automne ou en hiver. Ou le matin, le midi et le soir. Dans les pays du nord et du sud les couleurs ne sont pas perçues de la même manière en raison de la différence d’intensité de la lumière.
    Variations perceptives de la couleur
    Certes, les couleurs ne nous apparaissent pas du tout avec la même intensité lumineuse au printemps, en été, en automne ou en hiver. Idem pour le matin, le midi et le soir. Oui, dans les pays du nord et du sud les couleurs ne sont pas perçues de la même manière, en raison de la différence d’intensité de la lumière. Manifestement, l’énergie de la couleur est variable et soumise aux conditions environnantes. C’est pourquoi l’interprétation universelle de la couleur n’est pas évidente. Toujours est-il qu’un certain nombre de paramètres doivent être pris en compte avant de se lancer dans l’interprétation du langage de la couleur.
    Paramètres du langage des couleurs
    La couleur est une longue d’onde perçue variablement par l’œil qui n’interprète pas la couleur de la même manière. Je ne vois donc pas les couleurs avec la même intensité chromatique que toi.
    La couleur est ressentie différemment selon mes états émotionnels.
    La couleur est ressentie différemment selon les saisons et plus précisément les jours de pluie ou de soleil.
    La couleur est ressentie différemment le matin, le midi ou le soir. Les couleurs laiteuses le matin atteignent le maximum d’intensité au zénith avant de décliner et de disparaître progressivement dans la nuit dont le noir semble en absorber l’intensité.
    La couleur est ressentie différemment aux quatre coins du monde en raison de la variation d’intensité de la lumière. Ainsi, il n’apparaît pas aisé d’interpréter de façon juste la couleur et lui accorder un sens universel. Si nous tenons compte également du facteur culturel, cela devient encore plus délicat.
    la signification juste d’une couleur est précisément celle que je lui donne en fonction de mon senti personnel, des conditions climatiques et de mon conditionnement culturel.
    Avant de me hasarder dans l’interprétation de la couleur, je dois tenir compte de la composition de celle-ci et me poser quelques questions fondamentales.
    Question sur le mélange des couleurs
    1) Qu'en est-il des couleurs mélangées avec du blanc ?
    Elles renvoient au matin. Ce sont souvent les couleurs dit pastels ou javellisées. Toujours est-il que les couleurs sont légèrement pâles le matin. Sur un plan pratique, si j’ajoute du blanc à la couleur cela implique que je l’atténue et réduis son intensité.
    Je ne suis peut-être pas encore bien réveillé. Je prends mon temps pour agir et me décider. Je suis encore engourdi par le sommeil et n’apprécie peut-être pas que l’on me bouscule. Le sang ne circule pas encore très bien dans mes veines et mon cœur somnole encore.
    Il y a dans les couleurs pastel de la douceur, certes, du rêve, de la délicatesse mais également un peu d’engourdissement, de brouillard. Trop de couleurs pastel dans mes réalisations peut vouloir dire que je traverse une période un peu flou et/ou indiquer un manque d’énergie. Peut-être une indolence, une insouciance, une paresse, de la fatigue, une maladie, une difficulté à prendre des initiatives et des décisions…
    2) Qu'en est-il des couleurs mélangées avec du noir ou une couleur foncée ?
    Si j’ajoute une toute petite pointe de noir à mes couleurs, je suis dans l’après midi, je suis mûr à point et soupèse mes réflexions avant de prendre des décisions. Je suis un peu philosophe et j’aime les choses profondes.
    En fin d’après midi et le soir, mes couleurs sont en train de mûrir. Elles tirent progressivement vers la nuit. Les couleurs s'assombrissent.
    Trop de couleurs foncées peut suggérer une tendance à l'introspection, et parfois à une certaine gravité, voire une tendance aux idées sombres. Tristesse, solitude, angoisse...
    3) Qu'en est-il de la couleur lorsqu'elle est-elle proche des couleurs primaires (voire secondaires et tertiaires) ?
    Les couleurs sont vives. Elles sont au zénith, c'est à dire à leur maximum d'intensité.
    Je suis bien réveillé et me trouve au milieu de la journée qui représente un repère important de la journée. C’est la mi-journée. Le point d’équilibre. Je suis en pleine forme. Dynamique. Energique.
    Trop de couleurs vives peuvent suggérer une forte agitation, peut-être une certaine agressivité, une revendication, une excitation, une surexposition, une saturation, une colère, une révolte…
    4) Quel est le dosage chromatique qui compose une couleur mélangée ?
    Par exemple le bleu turquoise et le bleu lavande sont certes deux couleurs bleues mais l’énergie qu’elles dégagent l’une et l’autre sont différentes. Le bleu lavande s’obtient par le mélange du bleu cyan avec du magenta tandis que le turquoise s’obtient par le mélange du bleu cyan avec du jaune primaire. C’est à la lumière de ce genre de questionnement que je me suis lancé prudemment dans l’interprétation des couleurs.


    Réalisation, à l'atelier,
    de la roue chromatique des couleurs
    Initiation au mélange des couleurs dans la peinture
    Le mélange des couleurs-matière (synthèse soustractive)
    est bien celui réalisé à partir des couleurs trois couleurs primaires ainsi que le noir et le blanc. Et non celui des couleurs-lumière (synthèse additive) utilisées notamment dans l’audiovisuel. Il y a une multitude d’ouvrages professionnels qui traitent sur le sujet de la couleur. En tant que peintre je préfère aborder le mélange des couleurs en gardant l’essentiel de ce qui nous intéresse : La pratique.
    A l'atelier
    je fais des démonstrations et les élèves posent des questions et s’exercent devant moi, ce qui rend le cours interactif. Bon, mais si tu ne peux pas venir à l'atelier, tous mes conseils peuvent, je l'espère, servir éventuellement de repère.

    Par où et par quoi commencer ?
    Il peut-être judicieux de commencer par la roue des couleurs, appelé autrement cercle chromatique, car elle permet de se familiariser tranquillement avec l’environnement de la peinture : l’énergie de la couleur, la magie du mélange des couleurs, la couleur matière et sa fluidité sous le pinceau, le support...
    Roue mandala des couleurs

    Ici, il est question de la roue mandala des couleurs
    inspirée de la traditionnelle roue chromatique. Elle est également divisée en douze parties égales. J’ai simplement ajouté le carré et les petits escaliers de chaque côté.
    Rappel 1 :

    Le mélange pour préparer les couleurs secondaires ne se fait pas à dose égale des deux couleurs primaires qui la composent ! Exemple : Pour faire la couleur orange, je commence par prendre du jaune et j’ajoute progressivement du rouge par petites pointes successives. Idem pour la couleur verte (jaune et ajout progressif du bleu) ainsi que le violet (rouge et ajout progressif du bleu).
    Rappel 2 :

    Lors du mélange des couleurs, je commence de préférence par les couleurs claires, je veux dire celles qui foncent le moins. Par ordre : Jaune, magenta et cyan. La couleur qui fonce le plus (après le bleu cyan) est bien entendu le noir et le celle qui éclaircit le plus les autres couleurs est le blanc.
    Comment la réaliser ?
    Je trace deux cercles, un carré et un centre que je divises en douze parties égales (voir schéma). Dans le centre, j'ajoute deux autres petits cercles. Trois au total. Un pour le noir, un autre pour le gris et le dernier pour le blanc.
    Rappel 3 :

    La peinture acrylique est composée de pigments mélangés avec des résines synthétiques et peut former des grumeaux en séchant. Voilà pourquoi je te conseille de bien mélanger la couleur sur ta palette en faisant de petits mouvements en forme de 8. Même une seule couleur. Non seulement pour retirer les éventuelles petits grumeaux qui commencent à se former mais également pour rendre fluide ta peinture. A plus forte raison si tu mélanges plusieurs couleurs entre elles. Prends le temps de bien mélanger tes couleurs, résiste un peu à ton empressement…
    Rappel 4 :

    La fluidité de la couleur , lors de son application sur ton support d'expression, est extrêmement importante. Je préconise toujours de poser une première couche bien diluée.

    Exercez-vous à tracer des traits au pinceau
    jusqu’à trouver la bonne fluidité de la peinture
    Commencer à peindre la roue des couleurs :
    1. Pose les couleurs primaires dans l’ordre suivant pour bien les sentir :
    Jaune, magenta et Cyan. Réparties-les dans les deux cercles périphériques de la roue en laissant 3 cases vides entre chaque couleur.
    2. Pose les couleurs secondaires : orange (jaune et rouge), vert (jaune et bleu) et violet (rouge et bleu).
    3. Ensuite pose les couleurs tertiaires : Jaune orangé, jaune vert, rouge orangé, rouge violet, bleu vert, bleu violet.
    Rappel 5 :

    La couleur est porteuse d’une énergie qui influe sur mes émotions. Cela veut dire qu’il n’est pas évident de refaire précisément la même couleur deux jours plus tard. Et ça c’est formidable ! Cette différence de tonalité traduira précisément mon état émotionnel du moment. Voilà pourquoi je déconseille au débutant de travailler dans un premier temps avec des couleurs achetée dans le commerce. Elles risquent d’interférer avec l’authenticité de mon état émotionnel.
    Rappel 6 :

    Les couleurs primaires servent uniquement au mélange des couleurs, les utiliser pures lui donneront un aspect primaire. Entre les deuxième cercle et le carré reprend les douze couleurs que tu viens de faire en leur ajoutant un même dosage de blanc. Dans le carré reprend également les douze couleurs auxquelles tu ajoutes un même dosage de blanc.
    Rappel 7 :

    La tonalité d’une couleur varie d’une marque de couleur à une autre. Ainsi le pourpre dans une marque ressemblera au mauve ou au violet d’une autre marque ou tirera plus vers le rouge carmin. Bien sûr, les couleurs tirent parfois leur nom des éléments de la nature (pierre, plante…) comme la couleur turquoise. Bon, mais tout cela est lié à un savoir pas forcément nécessaire pour créer. Toujours est-il que j’invite toujours à la prudence au niveau du nom des couleurs qui reste un simple repère.



    Quelle est l’utilité de la roue des couleurs en peinture ?
    La roue des couleurs sert à comprendre la dynamique relationnelle des couleurs entre elles et leur utilisation harmonieuse.
    Les couleurs pures sont les douze couleurs qui se trouvent sur le double cercle périphérique de la roue et symbolisent les couleurs au zénith.
    Les couleurs éclaircies(tons dégradés) sont les couleurs pures mélangées avec du blanc. Elles symbolisent les couleurs de l’aube et de la matinée.
    Autres rappels :

    Le blanc éclairci une couleur mais diminue son intensité (Le rouge auquel j’ajoute du blanc devient rose !)
    Les couleurs foncées (tons rompus et rabattus) sont les couleurs pures mélangées avec les couleurs complémentaires et/ou du noir. Elles symbolisent les couleurs du soir et de la nuit.
    Les couleurs ton sur ton sont les couleurs mitoyennes. Ex : jaune vert, jaune, jaune orangé et les mêmes couleurs mélangées éclaircies et foncées. Elles nécessitent des touches de couleurs complémentaires pour prendre toute leur force artistique.
    Les couleurs composées sont tout simplement les couleurs mélangées librement entre elles.
    Les couleurs complémentaires (celles qui s’opposent sur le cercle : bleu et orange, jaune et violet, vert et rouge…) deviennent agressives lorsqu’elles sont utilisées à dose égale. Elles sont plus ou moins agressives et s’utilisent pour attirer le regard. Je préconise de les calmer en utilisant d’autres couleurs mélangées avec du blanc ou du noir. Les couleurs de transition. Ce sont les couleurs composées (violet, vert, orange…) qui vont faire le pont entre deux couleurs. Le violet, par exemple, peut servir de couleur de transition pour les bleus et les rouges.



    Couleurs chaudes et couleurs froides
    Si la notion de couleur chaude et de couleur froide semble liée à des conventions culturelles, il n’empêche que la couleur orange, par exemple, qui renvoie au feu et au coucher de soleil, génère une impression de chaleur et de bien être. Le blanc de la neige et ses multiples nuances de bleu suscite une sensation de froideur.
    Tout comme ces montagnes éloignées où le bleu-gris donne la sensation d’éloignement... Les exemples sont nombreux.
    Les couleurs chaudes sont les couleurs qui tirent vers les oranges, jaune orangés, rouges et certains violets. Elles donnent une sensation de chaleur, de proximité et de présence.
    Les couleurs froides sont les couleurs qui tirent vers les bleus, gris et blancs. Elles donnent une sensation de froideur, d’éloignement et de neutralité.

    Approche technique Le symbole Le mandala créatif




    Blanc
    Mots-clés : Pureté – Spiritualité – Lumière – Esprit – Renaissance – Clarté – Guérison Fragilité – Froideur – Virginité – Chasteté – Mariage – Propreté – Nettoyage - Élégance – Éclat – Assainissement – Netteté – Paix – Neutralité – Fraîcheur - Illumination – Surexposition – Innocence – Deuil…
    De but en blanc, si vous me permettez ce jeu de mots, je dirais comme la plupart des gens que le blanc symbolise la lumière. La lumière du jour en opposition à la nuit noire. Le blanc évoque la clarté, la propreté, la pureté, la virginité, la spiritualité, l’esprit pur… C’est la couleur de la robe de la mariée. Le blanc n’est-il pas aussi la couleur du sperme qui donne la vie et celle du lait nourrissant ? Il symbolise également l’innocence : Je suis blanc comme neige ! Les murs d’une maison sont blanchis pour mieux refléter la lumière mais aussi pour donner une impression de propreté et d’assainissement. Le blanc symbolise dans certaines cultures la pureté spirituelle comme la robe blanche des pèlerins ou carrément le deuil. Il peut symboliser la maladie (visage blanc pâle), la vieillesse (les cheveux blancs). Et dans le domaine qui nous intéresse, il y a l’angoisse de la toile blanche (comme celle de la page blanche). Le blanc lave et nettoie même l’argent sale pour ceux qui savent comment le blanchir. Nous pouvons aussi sortir le drapeau blanc (symbole de la paix) et voter blanc… Bref, je te laisse carte blanche pour continuer à développer…

    Noir
    Mots clés : Mystère – Inconnu – Défi – Profondeur – Transformation – Maturité - Résurrection – Face cachée – Obscurité – Nuit – Intériorité – Introspection -Tristesse – Absence – Mort – Deuil – Angoisse – Peur – Dépression…
    Le noir renvoie en général à l’obscurité profonde et au mystère de la créa- tion, source inépuisable d’énergie originelle d’où vient la vie. En ce sens, il symbolise l’introspection. Bien que le noir soit souvent associé aux ténèbres, à la mort et au deuil, il symbolise la transformation et l’espoir d’une renais- sance du fumier où est enterrée la vie passée. Il est également associé à ce qui est invisible, ce qui est au-delà de la perception, l’inconnu (le fameux trou noir par exemple). Le noir peut révéler la profondeur du travail intérieur et le fait de se trouver face à l’inconnu, dans les zones les plus reculées de l’inconscient. Il porte alors la promesse d’un enrichissement et d’un renouveau. N’est-il pas signe du mouvement originel si l’on considère que toute vie semble commencer et finir dans l’obscurité profonde (le noir) de ce qui échappe à la lumière du jour ?

    Gris
    Mots-clés : Sagesse – Rétrospection – Froideur – Maîtrise – Cendres – Brouillard - Dépression – Absence d’émotion – Intériorisation – Protection Convalescence…
    Le gris qui résulte du mélange plus ou moins égal du noir et du blanc échappe au spectre lumineux. Si les cheveux gris de la vieillesse lui donnent une connotation de sagesse, le gris semble à l’unanimité susciter tristesse et déprime à l’image des nuages qui nous cachent la beauté du ciel et les couleurs environnantes. Je ressens la couleur grise comme froide, insensible. Le gris est une couleur neutre qui semble jeter un voile sur l’expression des sentiments. Il peut révéler une difficulté à exprimer ses émotions ou annoncer une dépression, selon le dosage du blanc et du noir. Mais il peut révéler un besoin de discrétion, d’effacement, de faire une pause dans sa vie, une convalescence temporaire et nécessaire afin de prendre un sage recul et mieux se recentrer face aux couleurs parfois aveuglantes de la lumière du soleil.

    Bleu turquoise
    Mots-clés : Guérison – Régénérescence – Pureté – Mystère – Purification - Communication - Protection – Légèreté – Transparence – Spiritualité – Convalescence…
    Cette couleur tient son nom de la pierre turquoise à laquelle il est attribué des propriétés curatives. Il semblerait qu’elle soit utilisée depuis l’Antiquité en tant qu’amulette de protection et pierre de purification. Le bleu turquoise s’obtient par le mélange du bleu clair (légèreté, calme spiritualité et rêverie) et du jaune (éveil, conscience, dynamisme). Un éveil dans le calme ? Je ressens le bleu turquoise comme une couleur porteuse d’une conscience spirituelle qui se développe dans la paix et la légèreté. La couleur bleue turquoise suscite également une sensation de transparence. Est-ce parce qu’elle renvoie à la couleur de la mer des Caraïbes, par exemple ? En ce sens, elle devient symbole de clarté et de vision des profondeurs dont elle semble en porter la lumière apaisante.

    Bleu foncé
    Mots-clés
    Nuit – Profondeur – Introspection – Travail intérieur – Mystère – Secret - Quête spirituelle – Spiritualité…
    Le bleu nuit, disons le bleu foncé, évoque de toute évidence la nuit pro- fonde ainsi que le mystère et la peur qu’elle suscite. Il peut symboliser l’in- trospection, la réflexion profonde, le travail intérieur, la quête d’une lumière spirituelle comme il peut renvoyer à ses propres ténèbres et aux spectres de la dépression.

    Bleu lavande
    Mots-clés : Apaisement – Guérison – Bien-être – Spiritualité – Mysticisme – Imagination - Évasion – Rêverie – Insouciance…
    Cultivée depuis des siècles pour son parfum et ses multiples vertus médicinales, la lavande est une plante dont la couleur est d’un mauve bleuté. Bleu et blanc avec une petite pointe de rouge. Le bleu lavande possède les vertus spirituelles du mauve associées à la pureté du blanc. Il peut être considéré comme symbolisant la pureté de la vie spirituelle. C’est une couleur apai- sante et reposante. Le faible dosage de bleu la rend plus aérienne que le mauve. La couleur lavande, qui manque donc d’ancrage, invite à la rêverie et à la douceur de vivre.

    Bleu primaire
    Mots-clés : Profondeur – Paix – Calme – Détente – Ciel – Pensée – Spiritualité – Rêverie – Légèreté – Communication – Éloignement – Mystère…
    Le bleu est une couleur assez rare dans la nature. Elle se retrouve principale- ment dans le ciel et son reflet dans l’eau.Voilà où le bleu apparaît en grande quantité. Le bleu du ciel semble infini et mystérieux. La grandeur du ciel, son éloignement et son aspect éthéré, intangible, profond, infini, renvoient à notre petitesse et suscitent des interrogations existentielles. Il nous met en communication avec ce qu’il y a de plus profond en nous, suscitant rêverie, réflexion, pensée et bien-être. Le bleu apporte une sensation de calme, de paix, de repos. La réaction électrique du cerveau à la couleur bleue est une réaction de détente.

    Rouge primaire ou fuschia
    Mots-clés : Attraction – Irrésistibilité – Féminité – Dynamisme – Affirmation – Audace Vitalité – Revendication…
    Appelé autrement rouge primaire, le magenta est un rose soutenu qui semble légèrement teinté de bleu et tirer ainsi vers le violet. Connue sous le nom de la fleur « fuchsia », cette couleur intense suscite une forte réaction d’exaltation voire d’excitation et en fait la couleur de la féminité par excel- lence. Mais ce n’est peut-être là qu’un regard d’homme… En tout cas, je trouve la couleur fuchsia irrésistible et j’ose dire qu’elle symbolise l’affirma- tion pour ne pas dire la revendication de la féminité. C’est une couleur auda- cieuse qui exprime à mon sens la vitalité, le printemps et la joie de vivre.

    Carmin
    Mots-clés : Sang séché – Assurance – Intuition – Érotisme – Créativité – Énergie - Loyauté – Royauté – Maturité…
    Le rouge carmin est un rouge vif assombri avec du bleu ou du noir. Il n’est plus au zénith, au sommet de sa force, mais en courbe descendante. Il peut donc renvoyer à la maturité (ou au déclin s’il s’agit d’un carmin foncé). C’est un rouge qui a de l’expérience et s’est quelque peu assagi en accueillant tout simplement sa part d’énergie brute. En général, il est rompu avec du bleu, couleur de la spiritualité et du calme qui vient tempérer l’énergie brute du rouge primaire et lui insuffler de la réflexion pour le rendre plus réfléchi, plus créatif. La réaction électrique du cerveau est moins vive. L’impulsivité du rouge vif est freinée. Il y a une maîtrise à envisager dans l’interprétation du rouge foncé, que ce soit le carmin, le grenat, le bordeaux ou tout autre rouge foncé. Une sexualité moins primaire renvoie plutôt à l’érotisme et donc à une dimension plus humaine, moins animal que le rouge vif.

    Jaune
    Mots-clés : Soleil – Lumière – Vue – Vision – Discernement – Clairvoyance – Réveil - Énergie – Chaleur – Vivacité d’esprit – Intelligence – Gaieté – Joie – Intuittion – Lucidité – Divinité – Puissance – Rayonnement – Humour – Réalisation – Épanouissement – Royauté – Éveil – Éclat – Réussite – Inspiration - Réconfort – Sécurité – Vivacité – Bienveillance – Réelle conscience – Force Orgueil – Conscience – Clarté – Entreprise – Créativité…
    Le jaune symbolise en général le soleil et la lumière. Il permet de voir les choses clairement, en pleine lumière, de rester éveillé. Les yeux bien ouverts. Ainsi symbolise-t-il la clairvoyance, la lucidité, le discernement, l’éveil, l’apti- tude à comprendre clairement, l’intelligence. Le soleil rayonne et trône en maître dans le ciel, épanoui, serein, sûr de lui, sécurisant, chaleureux, puissant, réconfortant, bienveillant, apportant la joie dans le foyer. Le soleil est adoré en tant que dieu dans certaines cultures, ce qui fait du jaune un symbole divin associé au père en psychanalyse. Mais s’exposer trop longtemps à la chaleur du soleil ou trop s’en approcher, comme dans la légende d’Icare, est dangereux.Tout comme regarder directement le soleil. En ce sens, le jaune à dose excessive peut symboliser l’orgueil.

    Jaune d'or
    Mots-clés : Soleil – Lumière chaleureuse – Rayonnement – Bienveillance – Triomphe Lion – Or – Richesse – Blé – Présence – Transformation – Créativité…
    Le jaune d’or est une couleur précieuse comme le métal dont elle porte le nom. C’est un jaune primaire qui se laisse pénétrer par le rouge dont il en fait subtilement son allié. Il le rend plus chaud et moins vif. Le jaune d’or tend à ramener le rayonnement du jaune sur terre. L’éveil à la conscience se veut donc réaliste et ancré. Il fut longtemps au cœur de l’atelier des alchimistes.

    Marron
    Mots-clés : Fertilité – Maturité – Contrôle – Bon sens – Sécurité – Terre – Automne - Énergie contrôlée – Matière – Stabilité – Ancrage – Équilibre – Récolte - Nature – Automne – Nature profonde – Enracinement…
    Le marron, connu par les peintres sous le nom de terre de Sienne, évoque les terres fertiles, les champs prêts pour les semailles ou la récolte. Il suggère la loyauté solide, le côté terre à terre et la stabilité. C’est une cou- leur chaude, rassurante, sécurisante, accueillante, paisible. Le marron clair peut résulter de plusieurs mélanges, par exemple du rouge et du vert : le rouge de l’énergie vitale et le vert de la maîtrise de soi. Dans ce cas, il peut exprimer la maîtrise naturelle de l’énergie de vie. La maturité. Mais il s’obtient aussi en mélangeant l’orange (la maturité) et le bleu (esprit). Ce qui peut indiquer une maturité d’esprit. Le marron, vu comme une sorte de rouge assombri, évoque un apaisement, une modération, le besoin de pacifi les choses. En ce sens, il indique une force paisible voire une sécurité émotionnelle.
    Quand le marron clair vire vers le fonçé ou l’ocre rouge (sang séché), il peut attirer l’attention sur de vieilles blessures non guéries et montrer ainsi qu’un travail en profondeur est en train de s’opérer de façon effective. Et lorsqu’il fonce davantage, il peut renvoyer aux forces abyssales de l’inconscient, voire au stade anal. Je n’oublie pas que le marron est aussi la couleur des excréments. L’utilisation abusive du marron peut signifier, selon l’endroit où il est étalé, une très basse estime de soi-même (Je suis une merde…).

    Orange

    Mots-clés : Feu – Chaleur – Sécurité – Brûlure – Bien-être – Pouvoir – Affi mation L’orange (le fruit) – Ambition – Déclin –Assainissement –Assurance – Protection Autonomie – Indépendance – Maîtrise – Maturité – Assainissement Retrouvailles – Partage – Équilibre – Tempérance – Réconfort…
    La couleur orange rappelle celle du feu qui réchauffe, brûle, assainit, récon- forte, rassure, protège. En tant que couleur de l’élément feu, l’orange est source d’énergie. C’est la couleur du feu de cheminée ou du feu de camp autour duquel nous nous rassemblons et partageons un peu de chaleur humaine.Voilà pourquoi elle peut être adoptée pour symboliser la couleur du partage, du rassemblement chaleureux, de la réunion, des retrouvailles. L’orange symbolise la maîtrise (la tempérance) des passions (rouge) par la pleine conscience (le jaune) et dénote une réelle force spirituelle. Cette couleur rappelle celle du soleil couchant qui décline vers la nuit. Il y a donc de la maturité dans la couleur orange et un côté romantique. C’est la couleur de l’automne, elle symbolise en ce sens la récolte de ce qui a été semé au printemps.

    Pêche
    Mots-clés : Pêche (fruit) – Sensualité – Chair – Énergie – Appétit – Gourmandise - Tentation – Douceur de vie – Plaisirs – Féminité – Sexe – Maturité Créativité…
    Couleur du fruit qui porte le même nom, la couleur pêche semble évoquer chez une majorité de personnes l’appétit sensuel de la chair et le plaisir qui en découle. Du coup le mot sexe vient s’y associer. La couleur s’obtient de deux manières. En mélangeant un peu de jaune (conscience) avec du rose (la chair, l’insouciance) et implique le fait d’assumer pleinement les besoins de son corps. Ou en mélangeant de l’orange (chaleur et maturité) avec du blanc (esprit, pureté) ce qui peut vouloir dire que la chaleur de la vie est assumée en toute pureté d’être. C’est une couleur qui donne la pêche ou envie de la croquer… n’est-ce pas ? L’interprétation est un peu orientée mais elle t’amenène à comprendre qu’avec un peu d’imagination, on peut aller loin dans l’interprétation des couleurs.

    Rose
    Mots-clés : Douceur – Insouciance – Fragilité – Chair – Innocence – Timidité – Féminité Enfance – Besoin de protection – Simplicité – Vulnérabilité…
    Le rose est une couleur proche de la chair, mais il lui manque une toute petite pointe de vert pour lui donner la force de la couleur chair utilisée par les peintres classiques. Elle manque donc de force et révèle une sensibilité à fleur de peau, une certaine fragilité pour ne pas dire une vulnérabilité. Le rose me fait penser à l’enfance et m’invite à la rêverie. C’est une couleur féminine, conditionnement culturel oblige, et j’y vois de la douceur, peut-être de la tendresse et du romantisme. Je la trouve reposante à court terme. Le rose s’obtient en mélangeant du blanc (esprit, pureté) avec du rouge (énergie). L’énergie vitale du rouge est donc atténuée, pénétrée par la cou- leur de la purification. La vivacité du rouge est affaiblie par le blanc. Il y a une perte dans l’énergie et la tonalité.Voilà pourquoi un rose trop pâle peut dénoter un manque de vitalité et indiquer une perte énergétique.Voire une fragilité au niveau de la santé.

    Rouge
    Mots-clés : Énergie – Sang – Amour – Vie – Passion – Énergie – Émotion – Force – Colère – Pouvoir – Puissance – Révolution - Vivacité – Combat – Agressivité – Violence – Désir – Envie – Instinct primitif – Animal – Proximité – Volonté – Victoire - Excitation – Sacrifice – Blessure…
    À l’unanimité, le rouge est associé au symbole du sang, à l’énergie vitale qui maintient l’organisme en vie. À la vie. Le sang circule dans nos veines et fait battre notre cœur. Le sang symbolise toutes les émotions qui nous traversent, du désir à la colère en passant par la passion et la haine. Il sym- bolise aussi l’énergie primordiale, brute, appelée libido. Il peut également indiquer la présence à soi et l’amour d’être en vie, l’amour de la vie, l’amour de son corps. Le cerveau réagit à cette couleur par une réaction d’alerte et d’excitation. Son principe agissant en fait une couleur très stimulante et dynamique. Le rouge est une des couleurs qui attire le plus l’attention (bien utilisée en ce sens dans la publicité). Le rouge sang renvoie également aux sacrifices, aux blessures, à la souf- france et à la violence. C’est la couleur emblématique des révolutionnaires. De la révolte. De la violence. Elle symbolise ainsi la combativité et la volonté de vaincre. De réussir. De s’affirmer.

    Vert
    Mots-clés : Nature végétale – Ressourcement – Guérison – Équilibre – Tranquillité Croissance – Régénération – Fécondité – Renaissance – Plénitude Printemps – Fertilité – Jeunesse – Bien-être – Vie – Vitalité – Renouveau - Transformation – Nourriture – Force de vie – Profondeur –
    Reposante et ressourçante, la couleur verte est à l’unanimité la couleur qui renvoie à la nature, source de vie. Elle est devenue ainsi symbole de la vie natu- relle et de ses vertus régénératrices. Le calme que nous ressentons en pleine nature et la respiration de son air pur nous remplissent et nous ressourcent. C’est dans cette nature que nous puisons une grande partie des remèdes à nos maux. La nature soigne, nourrit et concourt à notre bien-être, à notre équilibre. Voilà pourquoi la couleur verte symbolise la guérison, la croissance naturelle et le renouvellement. Est-ce pour cela que les pharmaciens l’ont adoptée comme symbole (croix et caducée) ? Le vert est symbole de renouveau, de transforma- tion, de fécondité et de croissance par les cycles réguliers de la nature végétale et son adaptation aux saisons. Je relève au passage que l’usage du vert signifi le droit de passage (feu vert) et que dire d’un vieillard « Il est encore vert » signifi qu’il a gardé de la vitalité (qu’il est encore jeune…). Le vert foncé peut symboliser l’introspection avec tous les vertiges que cela entraîne. Il évoque aussi la profondeur des forêts obscures qui nous englou- tissent, nous angoissent et dans lesquelles nous pouvons nous perdre et peut- être mourir, ainsi que la végétation qui se décompose. En ce sens, il symbolise la transformation, la fi d’un cycle et l’attente, voire l’espoir d’un renouveau.

    Violet
    Mots-clés : Royauté – Subtilité – Mystère – Romantisme – Idéalisme – Protection Sagesse – Mélancolie – Fraîcheur – Pureté – Paix – Luxe…
    Le violet, le pourpre et le mauve font, en quelque sorte, partie de la même famille. J’ajoute au violet primaire, composé à partir du cyan et du magenta, une toute petite pointe de blanc pour le rendre plus lumineux (mauve). Ce mélange de rouge magenta (énergie temporelle) avec du bleu primaire (énergie spirituelle) peut symboliser la maîtrise du temporel par le spirituel. Le violet est le fruit d’un acte d’amour entre l’esprit et la matière.Voilà pour- quoi je lui trouve un côté fécondant, créatif, voire mystique. Le violet est une couleur reposante qui suscite une émotion de bien-être, d’équilibre, d’harmonie. Nous retrouvons la gamme des violets dans les fleurs printanières qui suscitent un sentiment de gaieté et d’harmonie avec la nature, notamment lorsque cette couleur s’éclaircit et va vers le mauve.
    Approche technique Le symbole Le mandala créatif